L’Addim 70 conduit une politique originale d’accès à une culture partagée au bénéfice des haut-saônois depuis 1983.

L’Italie, Miroir de l’Europe

Détails de l'événement

  • Dimanche | 4 Août, 2024
    11h00
  • 15 €, 12 € (adhérents Musique et Mémoire), 5€ (réduit)
  • Chœur roman à Melisey
  • Réservation obligatoire

    Musique et Mémoire 06 40 87 41 39

  • Organisé par : le Festival Musique et Mémoire
  • Musique ancienne

Florent Marie, luth renaissance à 8 choeurs

Benoît Colardelle, lumières

Le luth, instrument utilisé par les troubadours pour soutenir leur chant de quelques pincements de cordes? Détachons-nous immédiatement de cette image simplifiée à l’extrême, voire fausse, encore parfois véhiculée aujourd’hui ! Il s’agit en fait de l’instrument de prédilection des cercles cultivés, des poètes et des monarques des XVIe et XVIIe siècles, en raison de ses larges possibilités musicales, et de la grande délicatesse sonore qui le caractérise. En effet, capable de restituer toutes les voix d’une œuvre, apte tant à toutes formes d’accompagnement qu’au solo, on peut comparer sa place à celle que possède le piano aujourd’hui.

Ce programme propose de mettre en évidence les influences mutuelles entre l’Italie et le reste de l’Europe dans le répertoire du luth à la renaissance. Ainsi, les Italiens affectionnèrent particulièrement la chanson française, et sublimeront ces belles pièces par un traitement exquis au luth.

Sur le même sujet