L’Addim 70 conduit une politique originale d’accès à une culture partagée au bénéfice des haut-saônois depuis 1983.

Le Madrigal en son jardin

Détails de l'événement

  • Dimanche | 21 Juillet, 2024
    17h00
  • 15 €, 12 € (adhérents Musique et Mémoire), 5 € (réduit)
  • Eglise st Jean-Baptiste à Corravillers
  • Réservation conseillée

    Musique et Mémoire 06 40 87 41 39

  • Organisé par : le Festival Musique et Mémoire
  • Musique ancienne

Une promenade dans l’Europe musicale des XVIe et XVIIe siècles

Les Traversées Baroques

Benoît Colardelle, lumières

Le point de départ de ce magnifique programme est le madrigal : ce nouveau genre apparait dès la fin du Moyen-âge. Il connait un développement incroyable à partir de 1530, d’abord à Rome, puis en Italie, et enfin dans toute l’Europe. Fête du chant et peinture du mot, le madrigal a été chéri des muses et des poètes, au fil d’une complicité intime entre la mélodie et la langue italienne.

À travers cette interaction, c’est l’une des aventures fondatrices de la musique occidentale qui s’incarne en lui. Ce genre connait, au XVIe siècle, une fortune singulière, reflet d’une pratique collective où l’approche des simples amateurs est des familles n’est pas découragée par celle des chanteurs professionnels des cours princières. Il s’agit donc d’une musique de consommation domestique et quotidienne qui fait entendre des airs que tous connaissent, des Palazzi princiers aux villas des notables et des bourgeois.

Ce véritable « phénomène de société » se développe dans toute l’Italie, berceau et patrie du madrigal, mais fait le détour par d’autres contrées. Les Traversée Baroques voyagent, au gré de ces madrigaux puis de ses envies et divagations, dans l’Europe musicale des XVIe et XVIIe siècles, avec un passage obligé en Italie et en Angleterre…

Sur le même sujet