L’Addim 70 conduit une politique originale d’accès à une culture partagée au bénéfice des haut-saônois depuis 1983.

La Morte Vinta

Détails de l'événement

  • Vendredi | 19 Juillet, 2024
    21h00
  • 15 €, 12 € (adhérents Musique et Mémoire), 5 € (réduit)
  • Eglise Saint-Martin de Lure à Lure
  • Réservation conseillée

    Musique et Mémoire 06 40 87 41 39

  • Organisé par : le Festival Musique et Mémoire
  • Musique ancienne

Marc’Antonio Ziani (1653-1715)

Les Traversées Baroques

Benoît Colardelle, lumières

La mort vaincue sur le calvaire, oratorio chanté au Très Saint Sépulcre de la Cesarea Capella du très auguste empereur Joseph Ier, le soir du vendredi Saint de L’année 1706. Mis en musique par le Signor Marc’Antonio Ziani, vice-maître de chapelle de S.M.C. Vienne, Autriche.

Ce sepolcro, un joyau du genre, représenté à la Hofkapelle de Vienne le soir du Vendredi Saint 1706 sous le règne de Joseph 1er, décrit la joute oratoire qui oppose le Démon, à l’origine du péché originel et qui se réjouit de la mort du Christ, et la Mort elle-même, qui s’approprie à son tour l’origine de la mort du rédempteur qui se vantait, nous dit l’argument de l’oratorio, « la vie même ».

Un singulier sepolcro, illustrant avec maestria la science du contrepoint du compositeur qui a su allier la rhétorique du texte avec celle du discours musical, rappelant ainsi que, sans trahir l’intelligibilité de la parole poétique, essentielle dans ces œuvres de dévotion, la musique sait aussi être éloquente.

Sur le même sujet