L’Addim 70 conduit une politique originale d’accès à une culture partagée au bénéfice des haut-saônois depuis 1983.

Jowee Omicil

Détails de l'événement

  • Vendredi | 9 Avril, 2021
    20h30
  • 10€ - 6€ (réduit)
  • Théâtre Edwige Feuillère à Vesoul (cliquez pour y aller)
  • Places limitées et réservation conseillée 03 84 75 40 66 

    www.theatre-edwige-feuillere.fr

  • Organisé par : le Théâtre Edwige Feuillère
  • Musique du monde

Love Matters !

Ses parents haïtiens se sont posés sur le continent américaion et c’est là, au Canada puis aux Etats-Unis, que Jowee Omicil s’est ouvert à la musique.

On devrait dire aux musiques car le jeune saxophoniste colore son jazz de multiples influences.

Dans une note de sa composition on pourrait retrouver des traces sonores du monde entier. D’Afrique, d’Amérique du Sud, des Caraïbes, d’Europe, d’Asie. Mais dans son ADN il y a aussi du Bach et du Mozart, comme divinités tutélaires inattendues.

Si le saxophone est son instrument de prédilection, il ne dédaigne pas la trompette (hommage à Miles Davis) ni d’autres instruments plus exotiques qui donnent la si particulière sonorité de ses compositions.

Il a étudié le jazz au très fameux Berklee College of Music de Boston, grand pourvoyeur de musiciens célèbres.

Et son second album, Love Matters, qu’il nous interprète aujourd’hui est à la hauteur des maîtres qu’il admire.

Avec son jazz chaleureux, généreux et touchant, Jowee Omicil se laisse aisément approcher.

Quand vous y aurez gouté, plus moyen de l’effacer de votre banque de données.

Saxophones, clarinette et flûte : Jowee Omicil