L’Addim 70 conduit une politique originale d’accès à une culture partagée au bénéfice des haut-saônois depuis 1983.

Grâce, audace et invention

Détails de l'événement

  • Musique ancienne

Musique virtuose française pour violon, viole et basse continue.

Joseph Bodin de Boismortier, François Couperin, Jean-Féry Rebel, Antoine Forqueray, Jean-Marie Leclair, François Francoeur

Ensemble Masques

Simon Pierre, violon

Lucille Boulanger, basse de viole

Olivier Fortin, clavecin

Benoît Colardelle, lumières

La sonate en trio est l’une des formes les plus populaires de l’époque baroque. Elle est généralement composée de trois parties : deux instruments de dessus dans des rôles solistes (violons, flûtes, hautbois) accompagnés par une partie de basse continue qui est communément jouée par le clavecin et un instrument mélodique (viole, violoncelle, basson…), soit quatre interprètes sur scène.

Cependant, quelques compositeurs de l’époque ont exploré d’autre façons de présenter la musique écrite en trio, notamment des français moins connus tels que Joseph Bodin de Boismortier, Jean-Fery Rebel ou Louis Francoeur.

Ce répertoire, assez inhabituel dans son écriture, confie toujours une partie importante au violon mais place ce dernier en dialogue avec la viole de gambe qui y tient cette fois un véritable rôle soliste. De ce fait, la partie de basse continue est confiée au clavecin seul qui, par moments, est rejoint par la viole qui oscille entre son rôle de soliste et celui d’accompagnateur. Il en ressort une texture sonore somptueuse, riche d’inventivité tout en gardant cette élégance française si propre à cette période.

Sur le même sujet