L’Addim 70 conduit une politique originale d’accès à une culture partagée au bénéfice des haut-saônois depuis 1983.

Musée départemental de la Montagne, CHATEAU-LAMBERT / Samedi 2 juillet et Dimanche 3 juillet, 15 h

Musée des Arts & Traditions Populaires, CHAMPLITTE / Samedi 3 septembre et Dimanche 4 septembre, 19 h 30

COMPAGNIE LE GRAND JETE

La compagnie Le Grand Jeté ! est une association loi 1901 créée en juin 2002 et implantée en Bourgogne du Sud, à Cluny. Elle bénéficie d’une convention triennale avec la Drac Bourgogne-Franche-Comté, la ville de Cluny, le Conseil départemental de Saône-et-Loire et le Conseil régional Bourgogne Franche-Comté.

Le Grand Jeté ! c’est aussi le Festival Cluny Danse, qui diffuse les arts du mouvement en espace public, tous les ans sur la troisième semaine de mai.

La compagnie porte le travail du chorégraphe Frédéric Cellé, qui développe son univers autour de l’acrodanse, en mêlant danse contemporaine et une recherche sensible autour de l’acrobatie.

A la ville comme à la scène, toujours sur le qui-vive, Frédéric Cellé invente des œuvres pour l’espace public et sur le plateau.

La compagnie s’associe à des interprètes, assistants chorégraphiques, scénographes, dramaturge, créateurs lumières et sonores, créateurs costumes ou couturiers, pour proposer des spectacles vivants en partage.

 

Dans le désordre

Déambulation chorégraphique / Création in situ 2021

Durée : 1 h

 

Thématique : le temps

… suspendu, ralenti, accéléré, contrarié, chaotique, arrêté…

OSER LE HORS CADRE

Une invitation à : se permettre… A rêver… A oser…

Depuis deux ans, à la suite du spectacle « Répliques » conçu pour l’espace public, la Compagnie Le Grand Jeté crée des spectacles où le temps est la notion principale.

Dans les musées de Haute-Saône, une déambulation chorégraphique permettra de prendre de la hauteur, de profiter d’une suspension du temps pour mieux savourer l’histoire et faire jaillir le présent.

Chorégraphe d’une esthétique orientée sur l’acro-danse, Frédéric Cellé aime travailler sur l’équilibre des corps, le déséquilibre, la chute, l’élan, l’énergie, la projection et la prise d’espace comme autant de défis physiques et ludiques. Son travail associe danseurs et acrobates pour un langage au service de l’œuvre et de la scénographie. Il questionne la liberté dans le mouvement, la liberté dans l’expression, la liberté dans la durée, en liant cette notion à celle du temps avec la pulsation, la rythmique. Il explore la notion d’action-réaction.

Le temps est une notion qui rend compte du changement dans le monde. Notre questionnement s’est porté sur sa « nature intime » : la perception humaine.

La mesure du temps ne saurait se concevoir sans imaginer plutôt la mesure de la durée. C’est pourquoi une déambulation qui ne retrace pas le parcours de visite des châteaux pas à pas, mais qui, dans le désordre, offre un nouvel aperçu, un autre regard, une mise en valeur du patrimoine.

Pour Château-Lambert, la compagnie investira l’Espace Nature Culture, dans le hameau, au musée départemental de la montagne, pour aller au-delà du rapport danseur-public, c’est-à-dire ne plus être simplement l’observateur ou le constructeur de ce paysage mais en faire partie, le nourrir autant qu’il nous nourrit, être en coexistence, en dialogue avec lui. Imaginer un paysage qui, par la présence du public, réinterroge notre place et notre quotidien et réinvente le lieu où il se trouve.

Pour le château de Champlitte, la compagnie dansera dans les salles du château, comme le salon panoramique de papiers peints. Sa façade et ses jardins à la française depuis 2008 offrent un terrain de jeu spatial, avec des lignes de fuite et ligne de mire.

La compagnie Le Grand Jeté propose une déambulation vivante, qui permettra la re-découverte des lieux, des espaces, de l’architecture avec une danse pétillante, qui amènera le public dans une déambulation ludique, joyeuse, pas toujours là où on l’attend…

Chorégraphie : Frédéric Cellé

Interprètes : Juliette Jouvin, Pierre Théoleyre, et en cours

Musique : inspirée du répertoire de la compagnie et de compositeurs comme Chopin