L’Addim 70 conduit une politique originale d’accès à une culture partagée au bénéfice des haut-saônois depuis 1983.

Le Voyage d’Anne de la Barre au Septentrion

Détails de l'événement

  • Musique ancienne

Ensemble Faenza

Lucile Richardot, mezzo

Jean-Luc Debattice, comédien

Alice Julien-Laferrière, violon

Anaëlle Blanc-Verdun, violon

Christine Plubeau, basse de viole

Caroline Liéby, harpe

Matthieu Boutineau, clavecin et orgue positif

Marco Horvat, théorbe, lirone, direction

Benoît Colardelle, lumières

En raison de sa vie peu commune et de la littérature qu’elle a suscitée, Anne Chabanceau de La Barre (1628-1688) fut certainement la plus célèbre chanteuse du XVIIe siècle. Née dans une illustre famille de musiciens, l’une des premières femmes à faire partie de la musique de la Chambre du roi Louis XIV, sa renommée dépassa les frontières pour s’étendre en Europe jusqu’aux lointaines cours scandinaves.

La beauté de sa voix fut chantée par les grands poètes de son temps, elle fut « courtisée » par les plus grands, elle connut et fréquenta Molière, Lully, Boesset, la famille Duarte, Luigi Rossi, Francesco Cavalli, Tristan l’Hermite et Constantijn Huygens.

Ce programme fait la part belle au répertoire d’Anne de la Barre, qui chantait aussi bien le français que l’italien et le latin : Musiques de Joseph Chabanceau de la Barre, Constantijn Huygens, Antoine Boësset, Michel Lambert, Luigi Rossi, Francesco Cavalli, Jean-Baptiste Lully.

Une pure merveille !