Rendez-vous aux jardins

Château de Ray sur Saône Juin 2019
OSCYL

RENDEZ-VOUS AUX JARDINS / 8 et 9 juin 2019

CHATEAU DE RAY-SUR-SAONE


SPECTACLES GRATUITS


Samedi 8 juin / à 14 h 30 et 17 h 30

LIBRETE

Spectacle de cirque expressif (à partir de 5 ans) par MuchMuche Company

Pour sa nouvelle création, Muchmuche company s’imprègne d'un fond sonore grésillant et d'un décor épuré. Le duo construit son univers de bric et de broc, et s'amusent à (re)composer des rôles d'adultes.  Avec leur corps traversé par le cirque et la danse, ils dépeignent leur vision du monde.

Les techniques circassiennes, particulièrement les équilibres et la jonglerie, constituent le socle de la construction du langage de la compagnie. Détournées de leur dimension performative, elles nourrissent la chorégraphie des corps en offrant une dimension abstraite et poétique à un propos concret. Constatant l'insuffisance des mots à exprimer, le travail s'oriente vers l'interrogation d'un langage à 4 bras et 4 jambes. Les corps et leurs mouvements fonctionnent, au-delà des bouches et des mots. Les propos traités s'envolent vers des dimensions plus abstraites, parfois poétiques, d'autres fois symboliques. Le spectateur est guidé vers son propre imaginaire, un des enjeux étant de l'amener à regarder en nouveauté et en singularité, un peu comme en enfance.


Dimanche 9 juin / à 16 h

OSCYLS

Résidence chorégraphique de ViaDanse, Centre chorégraphique national de Bourgogne Franche-Comté à Belfort
Performance chorégraphique modulable
Chorégraphie : Héla Fattoumi – Eric Lamoureux

Une rencontre inédite entre 7 danseurs et des sculptures inspirées d’Entité ailée de Hans Arp
OSCYL Variation est une forme à composition variable qui peut être mise en résonnance avec l’architecture ou le paysage et qui a vu le jour en septembre 2017 suite à la création d’OSCYL.
Cette déclinaison in-situ permet d’adapter l’univers esthétique et singulier développé par Héla Fattoumi et Eric Lamoureux et de l’intégrer à des espaces de représentations divers : musées, jardins, sites historiques et monuments, places, etc.
L’espace scénique révèle deux groupes radicalement distincts, mais en relation. Le premier est humain et comme toujours chez Héla Fattoumi et Eric Lamoureux, divers : le collectif de danseurs forme un bloc d’humanités. A leurs côtés, les Oscyls patientent immobiles depuis quelques secondes ou plusieurs centaines d’années ; seule une énergie externe peut les animer.
Si l’homme est généreux et leur offre son souffle, alors ils basculent, arpentent et tourbillonnent. Sont –ils des pantins abstraits, des culbutos géants, des organicités librement inspirées d’une sculpture de Hans Arp ? Ils n’ont pourtant ni fondation ni socle. Leur ancrage est aussi leur mobilité.
Les oscyls partagent avec les humains leur taille et leur verticalité. Mais leur masse est inégalement répartie par rapport à leur hauteur et concentrée principalement en leur base. Par conséquent, leur centre de gravité, très bas, les empêche de tomber.

 

> Ateliers de pratique artistique
Du lundi 27 au mercredi 29 mai / Collège de Dampierre-sur-Salon

Des ateliers animés par un danseur de la compagnie permettent de s’immerger dans l’univers de OSCYL, d’en explorer le jeu de mouvements dansés possibles, de rencontrer, de toucher et d’évoluer avec les sculptures Oscyls à la manière des danseurs. Ainsi, ces ateliers proposent une découverte de la danse en lien avec les arts plastiques.