L’Addim 70 conduit une politique originale d’accès à une culture partagée au bénéfice des haut-saônois depuis 1983.

Musées départementaux Albert & Félicie Demard – Haute-Saône / Les événements de novembre

Pour ne jamais vous ennuyer, on vous propose de venir dans les musées ! Et comme les vacances ne sont pas encore terminées, nous vous proposons quelques ateliers pour enfants et même une visite contée à faire en famille pour découvrir le Mexique.

Ce mois-ci en Haute-Saône, le cinéma est mis à l’honneur avec la participation des Musées départementaux Albert & Félicie Demard aux côtés de la Médiathèque départementale de la Haute-Saône au festival du Mois du Film Documentaire. Vous pourrez découvrir à Champlitte comme à Château-Lambert des documentaires percutants sur le sujet des paysages.

Le mois de novembre, c’est aussi le temps des Petites Fugues, festival littéraire itinérant, qui permet de découvrir des auteurs contemporains en Bourgogne Franche-Comté.

Les musées sont toujours gratuits les premiers dimanches de chaque mois : profitez-en !

ÉVÉNEMENT / Le mois du film documentaire

Organisé par l’association Images en bibliothèques, le Mois du Film Documentaire réunit chaque année plus de 2500 lieux culturels, sociaux et éducatifs qui diffusent une riche programmation de films documentaires en France et dans le monde. Ce festival permet à ses milliers de spectateurs de leur faire découvrir une grande diversité de regards et d’opinions à travers des œuvres originales et éclectiques.

Cette année encore, les Musées s’associent à la Médiathèque Départementale de la Haute-Saône pour vous proposer de nombreuses projections sur tout le territoire, au plus près de chez vous.

Musée départemental de la Montagne / Château-Lambert :

VISITE LIBRE / Situé à 700 mètres d’altitude, le musée départemental de la Montagne témoigne de l’histoire de la communauté villageoise avant les grands changements qu’allait provoquer la Grande Guerre. La vie à la ferme, les activités agricoles, les métiers liés à la forêt et à l’artisanat du bois ainsi que le travail à la mine sont évoqués par le biais de reconstitutions.

INFOS PRATIQUES / Adresse : 3, place du 19 mars 1962 – 70440 Château-Lambert-Haut-du-Them / 03.84.20.43.09 / musee-chateau-lambert@haute-saone.fr

Horaires : 14h-17h / Fermé le dimanche matin ainsi que les matins des jours fériés.

PROGRAMMATION CULTURELLE

  • LE MOIS DU FILM DOCUMENTAIRE / Paysage imposé (France – 2006 – 55 minutes)

Yvetot, plateau du pays de Caux, il neige, jusqu’aux congères. Les arbres sur les talus des fermes alentours sont abattus, plus rien ne coupe la ville au vent de la plaine. Paysage imposé de Pierre Creton n’est pas une simple visite au lycée agricole d’Yvetot, mais une démarche qui questionne la notion de paysage, d’environnement entre le familier et le remarquable. Ce documentaire s’est distingué à l’occasion de différents festivals : en 2006 à Bruxelles, en 2019 au Vienna International Film Festival, et en 2021 au Cinéma du réel à Paris.

Cette projection sera suivie des minis documentaires de J.-C. Demard et de J.-P. Polonet.

Samedi 05/11 à 14 h 30 / gratuit

  • LE MOIS DU FILM DOCUMENTAIRE / Le temps des forêts (France – 2018 – 103 minutes)

Symbole aux yeux des urbains d’une nature authentique, la forêt française vit une phase d’industrialisation sans précédent.

Mécanisation lourde, monocultures, engrais et pesticides, la gestion forestière suit à vitesse accélérée le modèle agricole intensif.

Du Limousin aux Landes, du Morvan aux Vosges, Le temps des forêts de François-Xavier Drouet propose un voyage au cœur de la sylviculture industrielle et de ses alternatives.

La projection sera suivie d’une présentation de l’ouvrage « la forêt une nature menacée. Agir pour la sauvegarder » en présence de son auteur Fabienne Tisserand.

Samedi 12/11 à 14 h 30 / gratuit

  • LE MOIS DU FILM DOCUMENTAIRE / La panthère des neiges (France – 2021 – 92 minutes)

Au cœur des hauts plateaux tibétains, le photographe Vincent Munier entraîne l’écrivain Sylvain Tesson dans sa quête de la panthère des neiges. Il initie à l’art délicat de l’affût, à la lecture des traces et à la patience nécessaire pour entrevoir les bêtes. En parcourant les sommets habités par des présences invisibles, les deux hommes tissent un dialogue sur notre place parmi les êtres vivants et célèbrent la beauté du monde.

Ce voyage a inspiré le livre de Sylvain Tesson La panthère des neiges (Gallimard, 2019) qui a été récompensé au Prix Renaudot.

Samedi 19/11 à 14 h 30 / gratuit

  • LE MOIS DU FILM DOCUMENTAIRE / L’odyssée sauvage (France – 2014 – 101 minutes)

Quelques 6000 kilomètres séparent le point de départ depuis la côte Pacifique de la Sibérie jusqu’aux rives gelées du lac Baïkal, en passant par la Chine et la Mongolie. Entre des changements d’itinéraire de dernière minute causés par le dérèglement climatique, des autorités parfois récalcitrantes, des blessures pour les chiens ou encore des erreurs de parcours, les difficultés ont été nombreuses pour le célèbre explorateur Nicolas Vanier. Un projet tout en démesure, marqué par des rencontres passionnantes dans les montagnes et dans les steppes.

Samedi 26/11 à 14 h 30 / gratuit

Musée départemental des Arts et Traditions populaires de Champlitte :

VISITE LIBRE / Autrefois demeure de puissantes familles locales, le château de Champlitte accueille aujourd’hui le musée des Arts & Traditions Populaires fondés par Albert & Félicie Demard en 1952. Il présente un aperçu de la société rurale à l’aube du XXe siècle à travers des reconstitutions et des dioramas permettant l’immersion au sein d’une communauté villageoise rythmée par les rites et les croyances populaires.

INFOS PRATIQUES / Adresse : 7, rue de l’église – 70600 CHAMPLITTE / 03.84.95.76.50 / musee-champlitte@haute-saone.fr

Horaires du 1eroctobre au 30 novembre : 14h-17h (Fermé le samedi matin et dimanche matin, les matins des jours fériés)

PROGRAMMATION CULTURELLE

  •  LE MOIS DU FILM DOCUMENTAIRE / Visages villages (France – 2017 – 94 minutes)

Agnès Varda et JR ont des points communs : passion et questionnement sur les images en général et plus précisément sur les lieux et les dispositifs pour les montrer, les partager, les exposer. Agnès a choisi le cinéma. JR a choisi de créer des galeries de photographies en plein air.

Quand Agnès et JR se sont rencontrés en 2015, ils ont aussitôt eu envie de travailler ensemble, tourner un film en France, loin des villes, en voyage avec un camion photographique (et magique) de JR. Hasard des rencontres ou projets séparés, ils sont allés vers les autres, les ont écoutés, photographiés et parfois affichés…

Dimanche 06/11 à 14 h 30 / gratuit

  • LE MOIS DU FILM DOCUMENTAIRE / Main basse sur l’eau (France – 2019 – 87 minutes)

Après l’or et le pétrole, voici venu le temps de la ruée vers l’eau. Les populations augmentent, l’agriculture s’étend, ajoutez à cela, la pollution et le réchauffement climatique… Partout sur le globe, la demande en eau explose. En 2050, au moins une personne sur quatre vivra dans un pays affecté par des pénuries d’eau récurrentes… De quoi attiser les convoitises des géants de la finance. Avec Goldman Sachs et HSBC, Jérôme Fritel enquête dans les coulisses du marché de l’eau.

La projection sera suivie de « Théâtre sur les 1000 étangs », conférence donnée par Daniel Curtit.

Dimanche 13/11 à 14 h 30 / gratuit

  • LE MOIS DU FILM DOCUMENTAIRE / Les dépossédés (France – 2016 – 60 minutes)

Le capitalisme a véritablement créé des richesses.

Il a su en trouver là où l’on n’en voyait pas. Ou plutôt, il a créé de la valeur là où l’on ne voyait que des richesses. En monétisant la nature, en donnant une valeur à chaque chose, un prix à la biodiversité, il achève dans un même mouvement de la saccager en la protégeant.

En revenant sur l’exemple du marché carbone et l’histoire des régulations environnementales du début du XIXe siècle, Antoine Costa tente de répondre à la question : l’économie réussira-t-elle à sauver la biodiversité ?

Dimanche 20/11 à 14 h 30 – gratuit

  • LE MOIS DU FILM DOCUMENTAIRE / Ailton Krenak, le rêve de la pierre (Brésil – 2017 – 52 minutes)

Le documentaire de Marco Altberg retrace la pensée et la trajectoire d’Ailton Krenak, chef indigène de Minas Gerais, un descendant de l’ethnie Krenak, anciennement appelé Botocudos.

Après des études à Sao Paulo, Ailton devient une figure active de la défense des peuples autochtones. En voyageant à travers le Brésil et le monde, il est devenu une sorte d’ambassadeur des cultures brésiliennes originelles.

La projection sera suivie de « L’environnement en pays totonaque », conférence donnée par Nicolas Ellison.

Dimanche 26/11 à 14 h 30 / gratuit

  • CONFÉRENCE / Théâtre de l’eau sur les 1000 Etangs…

Une histoire locale au fil de l’eau montre la transformation continuelle des paysages. A un monde de l’économie organique, avec le moulin à eau qui rappelle une question de l’énergie vieille comme le pain, succède, après la Révolution, le temps des usiniers : le système technique devient plus mécanisé, plus hiérarchisé, plus puissant aussi, mais avec l’hydraulique comme base énergétique toujours dominante, malgré la haute cheminée à côté de la roue ou de la turbine (apparue pour la première fois au monde en Haute-Saône).

L’hydroélectricité, au début du XXe siècle, permet encore une augmentation du nombre de chutes aménagées sur les rivières, avant que la thermo-industrie, avec le charbon et bientôt le pétrole, ne renvoie l’eau aux architectures du passé : « la peine de l’eau, écrivait Gaston Bachelard est infinie ».

Les activités de recherche de Daniel Curtit, ancien professeur d’histoire-géographie et lettres, portent particulièrement sur l’histoire des techniques (le moulin à eau) et l’histoire environnementale des Vosges saônoises au XIXe siècle. Membre de sociétés d’histoire locale, dont la SHAARL, Société d’Histoire et d’Archéologie de l’arrondissement de Lure.

Cette conférence suit la projection du documentaire « Main basse sur l’eau » de Jérôme Fritel diffusé dans le cadre du festival du Mois du Film Documentaire.

Dimanche 13 novembre à 14 h 30 / gratuit

  • CONFERENCE / L’environnement en pays totonaque

Au croisement de l’anthropologie de l’environnement et de l’anthropologie économique, les recherches menées sur les pratiques agricoles, sur les pratiques de la projection de la nature et les usages et représentation de l’environnement montrent que les communautés Totonaques (Mexique), les logiques sociales du rapport à l’environnement influencent les pratiques économiques. La confrontation entre Indiens agriculteurs-caféiculteurs et métis éleveurs de bétail révèle le lien entre contrôle de ressources naturelles et organisation sociale. L’étude des usages et représentations écologiques dévoile la valeur opératoire d’une vision du monde de tradition mésoaméricaine, logique de reproduction des « cycles de la fertilité » au fondement de la société Totonaque, où l’opposition nature-culture est absente.

Nicolas Ellison est anthropologue, maître de conférence à l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales sur la chaire « Anthropologie de l’environnement et des pratiques économiques », chercheur associé au CECMA (Umifre 16) et chercheur honoraire de l’Université d’Aberdeen (Ecosse).

Cette conférence sera précédée de la diffusion du documentaire « Ailton Krenak, le rêve de la pierre ».

Dimanche 27 novembre à 14 h 30 / gratuit

  • VISITES GUIDÉES / Les arts et traditions populaires

Présentant un aperçu de la société rurale à l’aube du XXe siècle, cette visite nous permettra une immersion au sein d’une communauté villageoise où rites et croyances populaires rythmaient le temps grâce aux explications d’un guide.

Samedis 5 & 19 novembre à 14 h 30 / sur réservation au 03.84.95.76.50 

  • VISITES GUIDÉES / Rêves mexicains

Découvrez l’histoire de ces paysans chanitois aux terres ruinées qui ont tout quitté pour tenter l’aventure au Mexique en 1833, point de départ d’un jumelage encore très actif aujourd’hui entre la Haute-Saône, San Rafael et Jicaltepec, deux municipes mexicains.

Samedi 19 novembre à 14 h 30 / sur réservation au 03.84.95.76.50

  • VISITE INSOLITE / Visite contée (pour les familles, dès 4 ans)

Vous avez envie d’une visite pas comme les autres destinées aux plus petits ? En famille, partez pour le Mexique grâce aux mythes et légendes.

Mercredi 26 novembre à 14h30 / Sur réservation au 03.84.95.76.50

  • EVENEMENT / Les Petites Fugues

Les Petites Fugues, plus qu’un festival, un grand moment d’évasion ! Depuis sa création, le festival littéraire itinérant Les Petites Fugues est une invitation à la découverte d’auteurs francophones de littérature contemporaine. Chaque année, en novembre, au cœur des campagnes de la région Bourgogne Franche-Comté, le festival et ses partenaires invitent les lecteurs à lire, dialoguer et partager.

Pour les musées, les Petites Fugues sont toujours l’occasion de redécouvrir leurs collections en les faisant dialoguer avec les récits imaginés par les auteurs invités. Pour cette édition, le musée départemental des Arts & Traditions Populaires de Champlitte reçoit Vanessa Bamberger, autrice de « L’Enfant parfaite », « Alto Braco » et « Principe de suspension ». Les équipes des musées et les bénévoles des bibliothèques de Champlitte et de Fouvent-Saint-Andoche vous ont concocté une déambulation guidée entrecoupée de passages lus. Une belle occasion de (re)découvrir les collections pour une rencontre littéraire encore plus belle.

Lundi 21 novembre à 18 h 30 / gratuit – Réservation au 03.84.95.76.50 / En partenariat avec l’Agence Livre & Lecture BFC et les bibliothèques de Champlitte et de Fouvent-Saint-Andoche