Résidence en médiathèques 2021

Du 26 au 30 avril
Reinoud Van Mechelen et Anna Besson

Résidence musique baroque avec l'ensemble a nocte temporis

Du 26 au 30 avril 2021

En 2021, la Médiathèque départementale, en partenariat avec Culture 70 et Musique et Mémoire propose un nouveau cycle de découverte dans 9 médiathèques du département de la Haute-Saône.

Le directeur et chanteur de l'ensemble a nocte temporis Reinoud Van Mechelen, ainsi que la flûtiste Anna Besson, présenteront lors du premier projet de médiation de l'ensemble, deux de leurs projets mêlant populaire et savant : « The Dubhlinn Gardens », autour de la musique irlandaise du XVIIIe siècle et « Oh ma belle brunette ! », autour des brunettes et chansons à danser de la fin du XVIIe et début du XVIIIe siècle.

C'est guidée par ses deux plus grandes passions artistiques qu'Anna a créé le programme The Dubhlinn Gardens. Baignant depuis son enfance dans l'univers des musiques et danses traditionnelles, elle a découvert la musique traditionnelle irlandaise à l'âge de dix ans, et a commencé à se former auprès de flûtistes irlandais lors de festivals et stages basés sur un apprentissage essentiellement oral. Quelques années plus tard, cette affinité avec la flûte en bois l'a poussée vers la flûte traversière baroque et l'interprétation historique.

Forte de cette double pratique, The Dubhlinn Gardens est le fruit de longues recherches sur les airs les plus populaires dans l'Irlande du XVIIIe siècle, à une époque où musique traditionnelle et musique « savante » n'étaient en rien antinomiques !

La 'brunette' ne désigne pas seulement une jeune femme aux cheveux bruns mais également une forme musicale très en vogue à partir de la fin du XVIIe siècle jusqu'au début du siècle suivant ; les airs de cours, extrêmement populaires en France depuis le début du XVIIe siècle, évoluent en brunettes vers la fin de ce même siècle. Le procédé reste cependant très similaire : écrire un air tendre de format court, abordant les thèmes de l'amour ou de la nature, et que l'on peut chanter seul ou accompagné d'un instrument harmonique.

L'éditeur Ballard, à Paris, en publie trois tomes entre 1703 et 1711, comportant également des chansons à danser et des airs de cours agrémentés de 'doubles' (couplets dans lesquels la mélodie est ornée de façon à mettre en valeur la virtuosité de l'exécutant). L'éditeur parisien est également à l'origine d'une grande collection d'airs sérieux et à boire, classés par trimestre ou années – l'équivalent de nos « tubes de l'année » en quelque sorte...

 

Anna et Reinoud présenteront, pendant une heure ou une heure trente, selon le public concerné :

• pour Anna, plusieurs facettes de sa pratique instrumentale : ses flûtes traversières de plusieurs époques et pays différents, chacune dédiée à un style et une époque bien définie, en agrémentant d'exemples musicaux / pour Reinoud, l'étendue de la voix de ténor et celle particulière de haute-contre à la française, en agrémentant d'exemples.

• origines de la musique traditionnelle irlandaise (session d'écoute de la harpe irlandaise médiévale ou clairseach, à cordes en métal) et étude des différences entre la musique irlandaise telle que jouée aujourd'hui dans les pubs et celle collectée au XVIIIe siècle et arrangée afin de plaire à l'aristocratie anglo-saxonne - exemples musicaux de morceaux collectés au début et milieu du 18ème siècle, encore joués de nos jours en session !) ;

• si l'espace le permet, apprentissage d'une ou deux danses collectives dansées en ceili ou en bals afin de bien comprendre l'importance du rythme dans les musiques à danser ;

• enfin, travail de transmission orale à travers un chant à répondre (développement de l'écoute active) et liens l'autre programme de l'ensemble « Oh ma belle brunette ! ». Sera également présenté l'historique et évolution à travers les âges de la chanson « A la claire fontaine ».


Action proposée en partenariat avec Culture 70, le Festival Musique et Mémoire et la Médiathèque Départementale de la Haute-Saône