Résidence Conte et Musique

CC du Pays de Villersexel / du 19 janvier au 27 mai 2016
Pascal Contet

La Bulle à Mignavillers / du 21 au 27 mai 2016

 

L'enfant qui parlait aux étoiles

Conte d’Elodie Fondacci

Pascal Contet / Accordéon et Marie-Christine Barrault / récitante

Arthur est un petit garçon qui n'écoute rien. Toujours dans la lune ! Ce n'est pas vraiment qu'il n'écoute rien, c'est qu'il entend autre chose. Il a remarqué que les étoiles font de la musique. Une musique qu'il est le seul à percevoir. Jusqu'au jour où les étoiles se taisent...

> Scolaires

  • Lundi 23 mai à 10 h

  • Mardi 24 mai à 10 h

245 spectateurs

 

> Tout public

  • Lundi 23 mai à 18 h 30

105 spectateurs


Pascal Contet Solo : une histoire d'accordéon, sur une idée du librettiste Michel Beretti

Pascal Contet a tenu à construire une histoire autour de son instrument préféré, autour d'un instrument peu ou probablement trop connu.

Une histoire comme celle qu’il aime raconter à Radio France lors de ses émissions ou nuit thématiques (Nuit de l'accordéon sur France Musique - réécoutable à l'infini sur le site de Radio France, Des Vagues et des Lames ou Ballade sur la voix nacrée).

Enfin une histoire comme celle de ses débuts en 1829 dans l'aristocratie européenne en évoquant ainsi les transcriptions que les jeunes gens de bonne famille (du Duc d'Aumale en passant par la Princesse Eugénie) et qui avaient plaisir à jouer sur un jeune et petit accordéon fait de bois rares et précieux. Des précisions baroques de François Couperin (1668-1733)  qui, lui, n'a pas connu l'accordéon  peuvent se dégager la mélancolie et la nonchalance qui caractériseront l'accordéon depuis sa naissance. 

Les improvisations qu’il propose sont aussi  une manière de renouer avec les différentes essences musicales mais aussi avec les sonorités étonnantes d'un instrument constamment en développement, et puis, souvent dès sa naissance, une œuvre commence par une séance d'improvisation entre l'interprète et le compositeur afin que celui-ci puisse se donner une image sonore de l'instrument...

  • Jeudi 26 mai à 18 h 30 / ​avec des classes de Courchaton et de l'Erea de Villersexel

  • Vendredi 27 mai à 20 h 30 / ​avec des classes de Villersexel

245 spectateurs

 

> Planning des interventions scolaires avec Pascal Contet

  • Mardi 19 janvier : classes de Ce2/Cm1 et Ce2 de Villersexel
  • Mardi 26 janvier : classes de Cm1/Cm2 de Courchaton et 6ème de l'Erea de Villersexel
  • Mardi 26 avril : classes de Ce2 et Ce2/Cm1 de Villersexel
  • Mercredi 27 avril : classe de 6ème de l'Erea de Villersexel
  • Mardi 3 mai : classes de Cm1/Cm2 de Courchaton et 6ème de l'Erea de Villersexel

Marie-Christine Barrault

Après des débuts à la télévision, elle entame une carrière au théâtre en 1965 dans des textes de Max Frisch, Corneille, Sarraute, Claudel, Tchekhov, O’Neill et Marguerite Duras, …, sous la conduite de metteurs en scène exigeants : Gabriel Garran, Roger Planchon, Raymond Rouleau, Jacques Rosner …

Son entrée au cinéma se fait sous la direction d’Eric Rohmer dans Ma nuit chez Maud, avant d’être l’inoubliable interprète de Cousin, cousine, de Jean-Charles Tacchella, qui lui vaut en 1976 une nomination pour l’Oscar de la meilleure actrice.

Elle alterne alors le théâtre, le cinéma (Woody Allen, André Delvaux, Andrzej Wadja, …) et la télévision (avec des réalisateurs comme jean Lhôte, Claude Santelli, Michel Boisrond, Roger Vadim, …), où elle incarne des personnages forts adaptés de la littérature et de la réalité, tels que Marie Curie ou Jenny Marx.

Elle a créé un spectacle de chansons, L’homme rêvé, aux Bouffes du Nord et en tournée, et fait paraître un livre chez Robert Laffont, Le cheval dans la pierre.

Elle aime de plus en plus travailler en compagnie de musiciens sur des spectacles de toute sorte mêlant musique et texte.
 

Pascal Contet

A l’âge de quatre ans Pascal Contet découvre les sons désaccordés du piano de sa grand-mère paternelle. Fasciné mais frustré, il entreprend d’y jeter ses doigts au hasard. Mais c’est en passant des heures à écouter sa tante jouer de l’accordéon que naît en lui l’envie, irrévocable et monomaniaque, de devenir accordéoniste professionnel. Très tôt, sa prédilection pour les musiques classiques crée un fossé entre ce qu’il doit jouer et ce qu’il a envie de jouer ! Fort heureusement, au gré de rencontres diverses lors de concours nationaux et internationaux, il trouve vite la voie du classique, de la transcription mais aussi des compositions originales américaines, russes et scandinaves pour accordéon…
Après un parcours privé en France, Pascal Contet continue ses études musicales à Fribourg en Suisse, à la Musikhochschule de Hanovre (Elsbeth Moser), au Conservatoire Royal de Copenhague et à l’Akademie der Künste de Graz en Autriche (Mogens Ellegaard).

Il est lauréat de la Fondation Cziffra (1983), de la Fondation Menuhin (1986) et de la Fondation Bleustein-Blanchet pour la Vocation (promotion 1989 du Président de la République François Mitterrand), reçoit le Prix Samfundet du gouvernement danois (Musicora 2000) et du Prix Gus Viseur (2007). En 2007, il est nommé aux Victoires du Jazz dans la catégorie "Artiste/formation de l’année" pour son album NU paru chez In Circum Girum / socadisc avec le contrebassiste Bruno Chevillon et le saxophoniste François Corneloup.

En 2012, pour la première fois, l’accordéon entre dans l’histoire des Victoires de la Musique classique, Pascal Contet est nommé deux fois, en tant que "Soliste Instrumental de l’année" et "Meilleur Enregistrement de l’Année" pour le CD/DVD de Bernard Cavanna (KARL KOOP KONZERT) paru chez AEON/Harmonia Mundi.


Opération réalisée avec le soutien du Département de la Haute-Saône, de la Drac Bourgogne Franche-Comté, de la Région Bourgogne Franche-Comté et de la Communauté de communes du Pays de Villersexel